Minute, papillon ! - Aurélie Valognes

Minute, papillon ! – Aurélie Valognes

Je lis enfin une œuvre de cette auteure contemporaine dont j’ai beaucoup entendu parler. Ce genre de littérature ne m’attire pas particulièrement mais j’ai eu envie de sortir de mes habitudes et de découvrir une lecture légère et positive. Je ne regrette pas !

Auteur : Aurélie Valognes

Genre : littérature française

Résumé

Rien ne va plus dans la vie de Rose. Après le décès de son père, cette mère célibataire se retrouve au chômage. Dans le même temps son fils, Baptiste, décide de quitter la maison du jour au lendemain pour aller vivre avec sa petite amie. Déprimée et au bout du rouleau Rose accepte un emploi de dame de compagnie proposé par une femme riche et acariâtre.

Avis

Je ressentais le besoin de faire une petite pause dans mes lectures fantasy, fantastique et science -fiction. Pourquoi ne pas tester la littérature contemporaine pour changer ? Lorsque ma libraire de quartier m’a conseillé les romans d’Aurélie Valognes j’ai sauté sur l’occasion. J’ai été surprise par la longueur du roman et la police d’écriture mais cela ne m’a pas dérangée. Un petit livre très simple et rapide à lire, c’est exactement ce qu’il me fallait.

Notre héroïne : Rose, 36 ans, célibataire et maman d’un garçon de 18 ans. Cette jeune femme a toujours fait de son mieux pour élever son fils unique qui n’a jamais manqué de rien. Lorsqu’un beau jour, elle perd son emploi de nounou à domicile c’est la douche froide. Mais elle ne s’attendait pas à ce que son fils, encore en formation, l’abandonne soudainement. Grâce aux recommandations de son ancienne employeuse elle se voit proposer un nouvel emploi, celui de dame de compagnie. Cela ne l’enchante pas du tout mais elle n’a pas le choix. Rose se rend donc au RV que lui donne sa future patronne : une femme sophistiquée et arrogante. C’était sans compter sur la surprise qui l’attendait, elle ne sera pas dame de compagnie pour sa patronne à proprement parler.

Je partais avec un petit a priori puisque ce genre de lecture ne m’attire pas et que j’avais déjà essayé, dans le même genre, un roman de Raphaëlle Giordano que je n’ai pas du tout aimé au point de me forcer à le finir. Minute papillon ! a été une belle surprise. Le récit est très simple mais bien construit. Les moments drôles sont vraiment appréciables. J’ai beaucoup aimé les différents personnages qui ont tous des caractères très différents et chacun a ses petits problèmes. J’ai trouvé Rose particulièrement attachante avec ses réflexions, la relation qu’elle entretient avec sa sœur et ce qu’elle va développer avec la personne dont elle va finir par s’occuper. J’aime tous les types de romans, même les plus irréalistes et farfelus. Néanmoins quand je me plonge dans ce type de lecture « feel good » comme on dit, j’apprécie que les personnages et leurs aventures soient plutôt réalistes. Rose représente finalement une femme lambda qui fait face à des petits soucis de la vie. Les petites touches d’optimisme sont un régal. Je me procurerai les autres livres d’Aurélie Valognes sans hésiter.

Minute, papillon ! est une lecture idéale pour l’été ou pour les vacances. Le petit plus : l’histoire est parsemée de moments drôles et ne se termine pas mal, le but étant, comme l’a expliqué l’auteure, de s’évader et de passer un moment sympathique dans ses livres. Je recommande ce roman à tout le monde (à partir de 16 ans), même à ceux qui débutent la lecture ou l’apprentissage de la langue française !

En bref

Parfait pour se détendre

Les + : Roman rafraîchissant et optimiste

Divers

Titre original : Minute, papillon !

Paru le 07/03/2018

Éditeur : Le Livre de poche

Extrait de Minute, papillon !

Elle avait l’impression d’être entrée dans un appartement témoin du catalogue IKEA – celui des riches, car, de toute évidence, Véronique Lupin ne s’approvisionnait pas au même endroit que Rose. Tout était assorti par couleur, trié par taille, plié au millimètre. Pas la moindre imperfection. Comme si rien d’humain n’était passé par là avant elle. Du reste, il n’y avait aucun escalier pour la conduire à l’étage.

Tant pis. Elle aurait essayé. L’ambiance devenait insupportable et Rose se découvrait claustrophobe dans cet appartement qui pourtant ne manquait pas d’espace. Elle décida de quitter les lieux, tirant la porte pour la faire claquer derrière elle, quand celle-ci refusa de se fermer. Elle voulut claquer plus fort, mais rien n’y fit. Il y avait une résistance.

Elle ne pouvait tout de même pas s’en aller en laissant la porte grande ouverte. Elle s’agrippa alors à deux mains sur la poignée avant d’aller voir de l’autre côté, et… elle tomba nez à nez avec un petit bout de femme, qui s’accrochait de tout son poids pour empêcher la fermeture. Rose sursauta en poussant un petit cri aigu.

– Vous m’avez fait peur ! Mais qui êtes-vous ? Et pourquoi retenez-vous la porte, comme ça ?

– C’est évident, non ? Pour vous empêcher de partir.

Minute, papillon !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *